Contes classiques ou modernes ? Contes à inventer ?

Par LMT

Les contes populaires ont façonné notre imaginaire et peuplé notre enfance de personnages fabuleux et de mondes fantastiques ! Qui n'a pas lu les contes célèbres de Grimm, de Perrault et d'Andersen ?

Faut-il pour autant continuer à les perpétuer ? Ces contes ne sont-ils pas décalés de la réalité et totalement stéréotypés ?

Si les contes poétiques perpétuent tout un pan de la littérature, faisant les délices de petits comme des grands - pensons au formidable succès du film « Maléfique » de Walt Disney ! - il n'en demeure pas moins que « variété fait beauté » !  

Nourrir l'imagination de nos enfants de princes charmants et de princesses, de châteaux et de fées, de méchants loups et de gentils agneaux… pourquoi pas ! Tout conte est source d'apprentissage et de formation.

Mais amenons-les également à effectuer d'autres voyages !

Cette fois dans un monde dont les héros sont des personnes inspirantes qui ont vraiment existé et qui ont fait leur marque, ou encore dans un monde où il n'y a pas de bons et de méchants animaux, mais des créatures chacune différente, dotée de forces et de faiblesses, et dont la beauté est justement dans la différence.

Bref, faisons rêver nos enfants de destins variés et apprenons-leur très tôt à respecter la diversité !

Pour ma part, j'aime leur parler d'inventeurs de vaccins, de gagnants de médailles, de grands auteurs ou de peintres, de la première femme pharaon, en faisant l'exercice d'adapter le langage et l'histoire à leur âge.

Et j'évite surtout de lire à mes garçons des livres où les filles sont absentes ou dans lesquels elles n'ont qu'un rôle ténu, fade ou insipide. A nous parents de défier les stéréotypes !

Certains auteurs y ont pensé... C'est le cas, notamment, d'Elena Favilli et de Francesca Cavallo, qui ont écrit Le livre de contes pour petites filles rebelles.

Elles se sont insurgées contre un monde dominé par des héros masculins et des héroïnes mièvres et, même si leurs livres semblent s'adresser aux filles, ils peuvent être lus par des garçons, qui apprendront ainsi dès leur jeune âge que les filles peuvent avoir de grands destins et qu'ils peuvent s'identifier à certaines d'entre elles.

Il existe diverses idées et façons d'éveiller la curiosité de nos enfants, de nourrir leur imagination, de les cultiver en douceur hors de stéréotypes, d'élever les filles loin de modèles de princesses et de princes charmants, et d'élever des garçons « féministes », qui auront un profond respect de la femme et qui sauront lui donner la même place que celle qu'ils occupent.

Et il existe également diverses façons d'éviter d'entretenir des croyances pas toujours heureuses : par exemple, sur l'existence de bons animaux et d'animaux méchants, sur l'association de la beauté physique avec la bonté de l'âme, sur l'idée que le mariage est une fin en soi, etc. .

J'aime également revisiter les grands classiques de la littérature ! Les Lettres de mon moulin, d'Alphonse Daudet ou les contes de Maupassant, je les raconte simplement, en laissant cependant des touches de poésie.

Quelle que soit notre culture et notre mémoire, nous pouvons toutes et tous nous lancer dans une aventure joyeuse : pensez à des personnes illustres ou des personnes de votre entourage que vous admirez, et amusez-vous à raconter leur histoire de manière piquante !

Choisissez un thème et inventez avec votre petit des personnages et des aventures, ou changez ensemble des histoires traditionnelles : recréez-les ensemble !

Enfin, rien de tel que les ouvrages aux illustrations artistiques, où l'on peut souligner la beauté du dessin et pointer certains traits particuliers. Les contes permettent aussi d'éveiller le sens artistique de nos enfants !

Avec un récit, quel qu'il soit, nous stimulons leur imagination et leur sensibilité, et nous leur apprenons à créer... Abusons donc des contes !

Quelle que soit votre opinion, partagez-là avec la communauté des parents du groupe Facebook PopMoms Community !

 

Auteur : LMT

Crédit photo : Yarruta, 123RF ID 31775284 

 

       

Commentaires