Eveiller les jeunes enfants aux mathématiques

Par Yaël Landau, en exclusivité pour PopMoms

La bosse des maths n'existe pas. Ou plus exactement, si. Elle existe !

Mais pas telle que nous l'imaginons. Selon le neuroscientifique Stanislas Dehaene, nous possédons tous, dans le cerveau, une « zone des maths ».

Cette zone cérébrale, présente chez tous les individus, dès la naissance, se développerait à force de pratique et d'entraînement. 

Il n'y a donc aucune raison de penser que nos enfants rencontreront les mêmes difficultés ou les mêmes facilités que nous à faire des maths.

Une chose est sûre : il n'est pas recommandé de transmettre aux enfants appréhension ou peur vis-à-vis des mathématiques. Il est même aisé de les familiariser, dès le plus jeune âge, avec les chiffres ou les formes géométriques, en liant chiffres et formes aux problématiques et objets du quotidien.

Comme les lettres, les chiffres sont des symboles que l'enfant peut reconnaître et nommer dès qu'il sait parler.

Dessiner ou colorier des chiffres, manipuler des chiffres aimantés ou peindre de beaux chiffres en bois que l'on peut trouver dans les magasins de décoration, par exemple, représentent autant d'occasions d'éveiller les petits aux premiers symboles mathématiques. Surtout si l'adulte verbalise - c'est-à-dire nomme les chiffres à haute voix pour que les enfants associent le nom qui est attribué à chaque chiffre qu'ils manipulent.

Et pour aller plus loin, à l'occasion de trajets à pieds, il ne faut surtout pas hésiter à lire à haute voix le numéro des maisons devant lesquelles vous passez ! De même, n'hésitez pas à vous intéresser à compter vos pas, à attirer l'attention sur le chiffre inscrit sur le bouton d'ascenseur sur lequel vous appuyez, ou encore à vous intéresser aux numéros des bus ou des plaques d'immatriculation ! 

A la maison, vous pouvez aussi acheter de gros dés et faire des batailles de dés, d'abord à un dé pour que votre enfant associe le nombre de ronds sur chaque facette du dé à un chiffre, et ensuite à deux dés, puis trois dés, pour le familiariser aux additions !

Autre méthode d'apprentissage entraînante : chanter ! Vous le savez certainement, il existe de nombreuses comptines pour se familiariser avec les chiffres. « 1 2 3, nous irons aux bois… » fait partie des refrains les plus populaires...

Et, au risque de vous mettre cette ritournelle-ci dans la tête pour le reste de la journée, voici une autre chanson irrésistible pour les enfants :

« Un éléphant qui se balançait 

Sur une toile, toile, toile, toile d'araignée ! 

Il trouvait ce jeu si intéressant 

Qu'il alla chercher un deuxième éléphant. 

Deux éléphants... »

Il vous suffit de taper sur YouTube « Un éléphant se balançait » ou encore « 1, 2, 3 nous irons au bois » pour découvrir une multitude d'interprétations et de vidéos qui captiveront les enfants !

Chiffres et quantités se cachent partout !

Au-delà des nombres, familiariser les enfants avec les quantités peut également se faire naturellement, dans de nombreuses situations du quotidien.

En fin de repas, par exemple, un parent peut demander à l'enfant d'apporter quatre cuillères pour le dessert afin de donner une cuillère à chaque membre de la famille.

Au magasin, il peut l'inviter à prendre trois pommes dans les rayons et deux paquets de bonbons pour les mettre dans le caddie.

Il peut aussi initier l'enfant à des calculs simples, en demandant 4 pommes, 2 pour papa et 2 pour maman, c'est-à-dire donner un chiffre et le décomposer...

Quid de la résolution de problèmes ?

Même en bas âge, certains enfants sont en mesure de réfléchir et de trouver la solution à des problèmes simples. Au supermarché, par exemple, vous pouvez demander à votre enfant de prendre autant de tomates que de personnes présentes au dîner :

  • « je souhaiterais acheter une tomate par personne pour préparer des assiettes de tomates mozzarella, tu m'aides ? Combien devons-nous en acheter ? »
  •  Il faut 2 bonbons pour chacun pour le dessert, on est 4, il faut qu'on achète combien de bonbons ? »
  •  Ah ! mais papa n'en prend pas. On va rendre les 2 bonbons de papa, il nous en restera combien ? »
  •  Et si on achetait 3 bonbons pour chacun plutôt, il nous faudrait combien de bonbons ? »

Et ainsi de suite… Votre enfant, surexcité par la perspective d'une friandise, sera ravi d'y réfléchir sans penser le moindrement qu'il y est contraint !

Les maths, un jeu d'enfant !

  •  « Regarde, cette enveloppe forme un rectangle ! »
  •  As- tu remarqué ? La lune est ronde ce soir. Cela forme un cercle ! »
  •  Et si on dessinait dans la purée ? Voici un losange ! »...

Eveiller les petits à la géométrie peut également être très ludique pour qui veut bien voir des formes dans ce qui nous entoure !

Pour poursuivre dans cette voie des apprentissages ludiques, certains jouets bien pensés pourront plaire à vos enfants. 

A ce sujet, vous pouvez aussi découvrir le jeu : un excellent outil d'apprentissage ! qui est un des précédents articles de PopMoms.

Il existe un grand nombre de jeux permettant de reconnaître et d'associer des formes géométriques. 

Pour le calcul, puisqu'il est désormais reconnu que la manipulation doit être au centre des apprentissages, pourquoi ne pas offrir à vos chères têtes blondes des bouliers d'enfants, parfaits pour exercer leur motricité fine et leur apprendre à compter !

A titre d'exemple, il existe des bouliers avec arceaux, qui permettent aux jeunes enfants de faire apparaître ou disparaître les perles qu'il convient d'ajouter ou de soustraire : manipuler et visualiser des quantités de perles offrent une première étape bienvenue avant de passer à des représentations plus abstraites.

Bon, il faut le reconnaître : tout jeu peut également être prétexte à dénombrer et compter.

Petites voitures, perles, Lego... tout peut être inventorié !

Et les jeux de société ne doivent pas être oubliés. Jouer aux cartes et à des jeux de plateau adaptés à l'âge des enfants peut être très bénéfique. 

En manipulant des dés, les enfants apprennent à reconnaître rapidement le nombre de points sans avoir à les compter.

Jouer à la Bataille (en enlevant si nécessaire les figures) permet de manipuler les chiffres et de les comparer.

A noter, d'ailleurs : plusieurs éditeurs proposent aujourd'hui des jeux de Bataille adaptés aux plus jeunes ; à ce titre, le jeu Bata-waf édité par Djeco est une valeur sûre !

N'oublions pas les livres.

Nombreux sont les ouvrages qui permettent aux tout petits de se familiariser avec les chiffres ou les formes.

Si ces ouvrages sont tous un peu construits de la même façon, certains se distinguent néanmoins en introduisant des notions mathématiques dans des histoires plus élaborées.

Citons, par exemple, la collection « Petites histoires mathématiques », éditée chez Circonflexe. Nathalie Sayac, mathématicienne, et Caroline Modeste, dessinatrice, réussissent, à travers une collection de quatre petites histoires destinées à être lues à la maison, à initier les enfants à des notions mathématiques  de façon ludique et intelligente.

Vous l'aurez compris, il n'est pas nécessaire de dire à l'enfant, « vient, on va faire des maths ! ».

Avant son entrée au CP, cela n'aura pas vraiment de sens pour lui. Et tout ce qui compte et qui l'intéresse est de prendre du plaisir en jouant, mais également passer du temps avec ses parents !

Alors, ne vous privez pas et profitez de son enthousiasme pour introduire des notions mathématiques sans forcément les nommer !

L'importance de l'implication des parents

Selon quatre chercheurs de l'université de Louvain, en Belgique, les parents ont leur rôle à jouer pour aider leurs enfants à développer leurs premières habiletés mathématiques.

Les chercheurs ont testé le lien entre certaines pratiques à la maison et les performances scolaires en mathématiques.

Comme le rapporte un article du magazine Sciences Humaines se référant à la publication originale des chercheurs parue dans le journal scientifique Frontiers in Psychology en 2018 :

 - « 128 élèves âgés de 3 à 6 ans ont passé des épreuves de logique, de numération et de calcul. Les parents devaient préciser quelles activités ils pratiquaient avec leurs enfants, et à quelle fréquence. Les résultats montrent une corrélation entre les résultats en maths et des pratiques telles que l'identification de quantités, le tri d'objets (par taille, couleur, forme, etc.), ou l'apprentissage de sommes simples telles que 2 + 1 = 3. Ce type d'activités est très fortement lié à la capacité de placer un nombre sur une file numérique. »

Par ailleurs, selon les chercheurs, discuter du coût des achats et de la valeur de la monnaie améliorerait également les capacités mathématiques des enfants, tout comme faire la cuisine en suivant des recettes et en mesurant les ingrédients, ou jouer à des jeux de société.

Il n'y a plus qu'à ! 

Emmenez vos enfants au supermarché, confectionnez avec eux des gâteaux, et sortez dés et jeux de cartes : l'éveil aux mathématiques des tout petits est à la portée de tous les parents, même de ceux qui disent détester les maths !

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous pris l'habitude de mettre chiffres et formes géométriques à l'honneur à la maison ?

N'hésitez pas partager vos astuces sur le groupe Facebook Mamans et Papas, infos, entraide et rires (PopMoms Community) !

PopMoms est une application gratuite, sociale et solidaire d'entraide entre parents.

Babysitting gratuit entre parents ? Sorties scolaires alternées ? Covoiturage ? Troc ? Garde partagée ? PopMoms est l'appli qu'il vous faut ! Totalement gratuite, sociale et solidaire, elle permet aux parents d'un même quartier ou d'une même école de s'échanger gratuitement des services ! 

Téléchargez PopMoms sur l'App Store ou sur Google Play ! 

Pour en savoir plus : https://www.popmoms.fr/

Un article exclusif signé Yaël Landau pour PopMoms, tous droits réservés©

Yaël Landau est maman de 4 enfants. Journaliste et blogueuse, elle a créé le blog 8h45.com destiné aux parents et le site 6foisplus dédié à l'apprentissage par le jeu.

Crédit photo : un immense merci à gayatri-malhotra @ Unsplash  

       

Commentaires



Les autres articles