Votre enfant dort mal : quand faire appel à une consultante en sommeil ?

Par Carine Senan

Votre enfant a des problèmes de sommeil ?

 

Vous avez écumé internet à la recherche d'informations, suivi les recommandations en fonction de l'âge de bébé, mis en application les conseils de votre famille...et pourtant, votre enfant ne dort pas mieux...

 

Découvrez à quoi sert un coaching en sommeil : il se pourrait bien que cela puisse transformer les nuits de votre bébé... et les vôtres aussi !

 

1/ Le coaching en sommeil : est-ce bien utile ?

 

Un bébé qui dort mal ne profite pas autant de ses journées, tout comme un parent épuisé n'a plus la même patience avec son enfant. Un cercle vicieux peut vite s'installer. 

 

Dormir est inné certes, mais apprendre à savoir s'endormir en autonomie reste un apprentissage pour la plupart des enfants.

 

Notre objectif en tant que parents n'est pas de « le faire dormir » car lui seul est en charge de son corps.

 

En revanche, notre rôle est de tout mettre en œuvre pour favoriser son endormissement, via un environnement sécure, et poser de bonnes fondations pour l'aider à remplir ses besoins en sommeil, et ainsi bien grandir !

 

De nombreux enfants nécessitent ce petit « coup de pouce » pour enfin trouver leur chemin vers des nuits sereines.

 

2 / Les pré-requis avant de commencer un accompagnement ?

 

Assurez-vous toujours auprès de votre pédiatre qu'il n'y ait pas de causes médicales à l'origine des troubles du sommeil : reflux, apnée du sommeil, intolérances alimentaires, allergies, etc.

 

Dans plus de 70% des cas, la cause est d'origine « comportementale », c'est-à-dire qu'il s'agit de modifier d'anciennes habitudes pour en installer de nouvelles, et respecter le rythme naturel et les besoins de bébé selon son âge, tout cela dans un climat et un environnement rassurant. Ce n'est donc pas une fatalité : vous pouvez agir ! Et c'est justement dans ces cas-là qu'une coach en sommeil a toute son utilité !

 

3 / Est-ce fait pour moi ?

  • Vous avez l'impression d'avoir tout essayé mais rien ne fonctionne ?
  • Vous constatez que votre enfant n'est pas en forme (pleurs, colères fréquentes...) car il ne dort pas suffisamment ?
  • Vous passez des heures à essayer de l'endormir ?
  • Vous êtes exténués par les nuits fragmentées ?
  • Vous souhaitez changer la situation car toute la famille est désormais affectée ?
  • Vous sentez que vous avez besoin d'être soutenus pour reprendre confiance vis-à-vis du sommeil de votre enfant ?
  • Vous n'êtes pas toujours d'accord avec votre conjoint(e) et nécessitez un regard extérieur pour vous aligner l'un et l'autre ?
  • Vous imaginiez que la situation allait s'arranger au fur et à mesure que votre enfant grandirait, mais finalement ça se dégrade au fil des semaines ?
  • Vous êtes en couple ou avez un conjoint(e) qui voyage beaucoup, vous êtes une famille monoparentale ou vous avez des jumeaux (ou +) et savez que vous allez avoir besoin d'être épaulés avec un accompagnement « sur-mesure » ?
  • Vous êtes prêts à changer vos habitudes, mais ne savez pas par quoi commencer ?

Si vous avez répondu OUI à au moins l'une de ces questions, c'est donc le moment de passer à l'action !

 

4 / Le secret de la réussite ?

 

Quoi que vous décidiez de mettre en oeuvre, la constance et la régularité dans les actions que vous entreprendrez envers votre enfant sont un point essentiel à la réussite.

 

Soyez au clair avec vos objectifs (qui doivent être réalistes) et à l'aise avec ce que vous allez construire.  L'idéal est aussi que les deux parents soient sur un front uni. Votre degré de motivation est déterminant et contagieux pour votre enfant.

 

5 / Pour quelles problématiques consulter ?

 

Il y a des centaines de raisons d'avoir besoin d'aide quand on est parent. Le sommeil étant vital, ce n'est donc pas un signe de faiblesse que de faire appel à un.e coach, mais au contraire, un cadeau que vous offrez à votre bébé.  Les nouvelles habiletés qu'il va développer lui serviront toute sa vie, et cette démarche contribuera aussi à améliorer le bien-être familial.

 

Quelques exemples de motifs de consultation :

  • Accompagner son enfant vers l'autonomie du sommeil : pour que le coucher ne soit plus une bataille, ni un moment d'angoisse. Bref, pour « un coucher avec histoires...mais sans histoires » !
  • Ne plus avoir à rester constamment auprès de votre enfant jusqu'à son endormissement. 
  • Gommer toutes les petites béquilles sur lesquelles s'appuie votre enfant pour enchaîner ses cycles (biberons la nuit alors qu'il est sevré/bras/bercements/réveils « tétine » ou rappels incessants)
  • En finir avec les multiples réveils nocturnes ou précoces (avant 6H du matin)
  • Améliorer les siestes et le rythme en journée
  • Procéder pas à pas au sevrage nocturne (pour un bébé dont l'état de santé ne requiert plus d'alimentation la nuit, sans avoir à stopper les tétées la journée par exemple)
  • Stopper le co-dodo si ça ne convient plus
  • Anticiper la mise en place d'un nouveau mode de garde
  • Installer bébé en douceur dans sa propre chambre ou dans un lit de grand
  • Comprendre ce que sont les « régressions du sommeil » et comment les gérer pour ne pas réactiver d'anciennes béquilles
  • Savoir distinguer les cauchemars des terreurs nocturnes, et comment réagir
  • Démystifier le fonctionnement du sommeil pour se sentir moins démunis et savoir répondre aux besoins de son bébé, tout en renforçant vos compétences parentales

 

6 / A partir de quel âge ?

 

Les coachings se pratiquent souvent à partir de 6 mois, et en général jusqu'à 5-6 ans, âge où la plupart des enfants finissent naturellement par mieux dormir.

 

Avant 6 mois, les cycles du sommeil ne sont pas encore matures. Les bébés traversent d'ailleurs à 4 mois une première « régression ».

 

Les différentes phases des cycles sont justement en train de se mettre en place et cela peut multiplier les réveils nocturnes, d'où des nuits souvent un peu plus chaotiques (même pour des bébés qui dormaient bien jusque-là !).

 

Pour autant, cela ne veut pas dire qu'« on ne peut rien faire » en attendant les 6 mois de bébé : au contraire, mieux vaut poser de bonnes habitudes de sommeil au plus tôt, pour éviter de se retrouver dans des situations compliquées pendant des mois, voire des années.

 

Avant 6 mois, la consultante en sommeil va vous expliquer le fonctionnement du sommeil chez les bébés et vous guider dans la mise en place d'une « hygiène du sommeil », pour poser les fondations et aider votre bébé à trouver son rythme.

 

Il s'agit de conseils adaptés à votre situation pour faciliter l'endormissement de votre bébé, que ce soit pour les siestes ou pour le coucher du soir, ainsi que de techniques douces pour tenter d'étendre les plages de sommeil.

 

7 / Faut-il laisser pleurer son bébé pour lui apprendre à dormir ?

 

Certains parents redoutent parfois de se lancer dans un coaching en sommeil par peur de devoir laisser pleurer seul leur bébé.

 

La méthode Ferber  laisser-pleurer ») ou celle des « 5-10-15 » (où on laisse pleurer l'enfant seul en s'absentant pendant des durées de plus en plus longues) ont peut-être fonctionné chez certains bébés, mais à quel prix ?

 

Les neurosciences nous éclairent désormais et nous savons que les bébés qui ont eu affaire à ces méthodes ne se sont pas endormis parce qu'ils avaient « compris » comment faire, mais juste par épuisement... et parce que malgré leurs pleurs, personne ne répondait à leurs besoins.

 

Heureusement, la bonne nouvelle est qu'il existe d'autres façons d'accompagner son enfant vers l'autonomie du sommeil, sans avoir à le laisser pleurer seul.

 

Cela ne signifie pas qu'il n'y aura aucun pleur (car bébé proteste toujours un peu lorsqu'on change ses habitudes), mais le parent pourra le rassurer physiquement et verbalement.

 

Un bébé qu'on laisse pleurer tout seul sécrète du cortisol (hormone du stress) alors qu'un bébé soutenu dans ses pleurs par un adulte, va évacuer le cortisol et sécréter de l'ocytocine (hormone de l'apaisement).

 

8 / Qu'est-ce qu'une « Gentle Sleep Coach » ?

 

La formation « Gentle Sleep Coach » est l'une des plus complètes dans le domaine du coaching en sommeil de l'enfant.

 

Elle a été créée il y a plus de 10 ans par la thérapeute américaine Kim West, dont les méthodes douces et bienveillantes ont fait leurs preuves auprès de milliers de familles dans le monde, depuis plus de 20 ans.

 

Il ne s'agit donc pas de laisser pleurer seul son enfant, mais de l'accompagner pas-à-pas lors de son apprentissage vers l'autonomie du sommeil.

 

Il ne s'agit pas non plus d'appliquer une méthode identique à tous, mais d'offrir un accompagnement personnalisé, en prenant en compte toutes les spécificités de chaque famille et leurs souhaits.

 

La force du coaching avec une « Gentle Sleep Coach » réside non seulement à améliorer le sommeil de votre enfant, mais aussi à renforcer les compétences parentales, en vous « outillant », et donc reprendre confiance. En résumé, une véritable transformation pour votre vie de famille.

 

Selon l'âge de votre enfant et le type de problématiques, l'accompagnement dure en moyenne entre 2 à 3 semaines, et peut se faire à distance (visioconférence ou téléphone), donc peu importe où vous résidez, vous avez la possibilité de vous faire aider. Cela n'entache pas le fait que vous serez toujours les experts de votre enfant.

 

9 / Les avantages du coaching : du sur-mesure et du soutien

 

Chaque enfant est unique, chaque famille a son style parental. C'est pourquoi il n'est pas toujours évident de mettre en œuvre les conseils lus dans les livres ou entendus parmi notre entourage car ils ne collent pas forcément à notre situation personnelle ni à celle de notre enfant.

 

Il est important qu'une relation de confiance s'établisse entre la consultante et la famille accompagnée. Pour cela, les parents doivent être transparents quant à la situation actuelle avec leur enfant, son état de santé, son tempérament, etc.  Ainsi la consultante pourra décliner un plan de sommeil « sur-mesure », adapté à votre enfant et à votre vie de famille.

 

La régularité des échanges avec votre coach en sommeil participe à la bonne implantation de la stratégie de sommeil mise en place, aux ajustements qui peuvent être nécessaires, mais aussi à votre apaisement en tant que parent. Être soutenu durant toute la durée du coaching, en faisant régulièrement le point sur l'évolution du sommeil de bébé, et pouvoir réadapter le plan si besoin, en fonction des spécificités réellement propre à son enfant, change réellement la donne. 

 

Les grands sportifs ont besoin d'un entraîneur pour atteindre leurs objectifs, c'est la même chose ici : les parents ont besoin d'être écoutés, rassurés et encouragés lors de la mise en place des changements pour atteindre le but recherché : que bébé (et toute la famille) retrouve des nuits apaisées !

 

Je suis Carine Sénan, consultante en sommeil de l'enfant (0 à 6 ans), certifiée « Gentle Sleep Coach », et fondatrice du cabinet de conseils en soutien à la parentalité : La Gardienne des rêves. Vous pouvez également  me joindre sur le site PopMoms-Pro qui recense les professionnels de l'enfance et du bien-être de la famille.

 

 

 

 

 

       

Commentaires



Les autres articles